Accueil > Ronde 4 : un pas en avant, deux pas en arrière

Ronde 4 : un pas en avant, deux pas en arrière

lundi 16 novembre 2009, par Redaction FFE

Le classique principe de l’ascenseur. Fréquent aux échecs. On monte d’un étage(virtuellement parlant, bien sûr) et on en redescend de deux. C’est ce qu’ont expérimenté les Français à la 4e ronde. Et particulièrement les filles. Après leur brillant 100% de la ronde précédente, les huit petites Bleues ont marqué un bien maigre point et demi. Ce qui donne un résultat catastrophique de 8,5/20 pour l’ensemble de la délégation. Il y a bien longtemps que l’équipe de France des jeunes n’avait pas fait la moyenne. Tous ceux qui étaient à 3/3 jusque là ont sombré. Les deux pupillettes, Cécile Haussernot et Elise Bellaïche, se sont notamment inclinés face à deux advsersaires particulièrement bien affutées et préparées. Les seuls à surnager dans cette noyade collective de la 4e ronde sont Maxime Lagarde (photo) et Sophie Aflalo. Avec 3,5/4, ils restent au contact de la tête. La journée d’aujourd’hui, avant celle de repos, sera particulièrement importante, avec deux rondes au programme. L’occasion, pour les Français, de reprendre l’ascenseur vers un niveau supérieur.