Accueil > La partie française de la 8e ronde

La partie française de la 8e ronde

vendredi 20 novembre 2009, par Redaction FFE

Un record. Les arbitres reconnaissaient n’avoir encore jamais vu ça. Chez les moins de 10 ans, la partie Rambaldi-Lorparizangeneh a dépassé les ... 200 coups. Dont plus d’une centaine sans prise de pièce et sans coup de pion ! Dans une finale Cavalier + pion contre Fou, Francesco (photo) a tout tenté pour essayer de gagner. Mais en vain. La position n’offrait aucune chance réelle de gain puisque le pion blanc n’était qu’en b3 et le Fou noir pouvait à tout moment se sacrifier contre lui dès qu’il avançait. L’adversaire Iranien, pourtant maître FIDE, ne connaissait apparemment pas la procédure correcte pour réclamer le nul par répétition ou selon la règle des 50 coups. Mais qu’à cela ne tienne, comme il n’avait aucun risque réel de perdre la partie, il a continué également nonchalamment à jouer. Au bout de la 7e heure de jeu, et alors que la salle était désertée depuis déjà bien longtemps, les arbitres ont décidé d’intervenir face à cette situation pour le moins inhabituelle. Une situation qui aurait pu durer encore longtemps puisque le capital temps des joueurs augmentait régulièrement grâce à l’incrément des trente secondes à chaque coup. Les deux capitaines de chaque délégation ont été réunis, et il a été décidé d’un commun accord d’imposer le nul aux deux joueurs. Pour une fois, le bon sens a pris le pas sur le règlement pris au pied de la lettre.