Accueil > Championnats du Monde > Championnats du Monde 2014 > Durban inside Ronde 4 le résumé des coachs

Durban inside Ronde 4 le résumé des coachs

mardi 23 septembre 2014, par Vincent Riff

Jean Noel Riff :

Quentin : Sorti de sa prépa avec une tres bonne position dans une slave , Quentin a amélioré petit à petit son avantage et au moment de prendre les devants, il donne inexplicablement un pion, puis lache totalement prise alors qu’il restait de l’espoir, sous le choc de son horrible gaffe

Bilel a joué contre une najdorf ou son adversaire a rapidement dévié rapidement de sa ligne habituel . Bilel mélange 2 plans et se retrouve rapidement forcé de prendre des risques pour ne pas subir toute la partie . Son adversaire contre idéalement mais après une défense acharnée bilel obtient une position proche du nulle, mais gaffe à nouveau pour donner le point entier . Dommage on attend la réaction demain .

Cécile a joué une partie en demi teinte : ouverture moyenne, calculs pas à la hauteur d’une première table et temps de refléxion trop long. Cependant comme à son habitude elle s’est accrochée et a créé tant de problèmes à son adversaire que celle ci s’est contenté d’une nulle . 1ère après 4 rondes, la double ronde de demain est déjà un gros tournant .

Jean Baptiste Mullon

Thomas C. a eu du mal à montrer le meilleur de lui-même contre un adversaire bien moins classé. D’abord quelques imprécisions, puis un grossier oubli tactique lui ont compliqué la tâche. Heureusement, il restait encore une brillante suite tactique pour mater avant son adversaire. Thomas ne l’a pas ratée, et l’emporte. Dans son apprentissage du top niveau, l’attitude est perfectible, mais le niveau est là, c’est bien le principal.

Honorine était décidée à pulvériser son adversaire. Cette volonté féroce lui a fait oublier quelques suites positionnelles convaincantes, mais finalement, la stratégie brutale fonctionna aussi bien. Une victoire logique.

Theo n’a pas eu le recul suffisant pour comprendre le film de la partie. Empétré dans des considérations positionnelles dans l’ouverture, il a raté le changement de rythme de la partie et son œil tactique (ainsi qu’une gestion douteuse de la pendule) n’a pas été à la hauteur en zeitnot. Un perpétuel raté, puis quelques coups plus tard un coup intermédiaire, et un bon résultat contre le –presque- 2400 indien s’échappe. Dommage.

Samuel n’a jamais été en danger. Après quelques coups logiques dans l’ouverture, il se lance dans une suite concrète et la finale qui s’en suit est nulle. Une bonne partie, et un résultat logique. Un premier bon résultat contre plus fort qui rassure pour la suite.

Matthieu Bissières

Salomé :
Une fois de plus retransmise en direct, la partie de Salomé a tenu en haleine toute la délégation française. Après un piège d’ouverture qui lui a bien profité, elle conclu la partie par une jolie tactique. Les progrès constatés seront à mettre à profit demain pour un match qui s’annonce difficile.

Elise :
Après une partie malheureuse hier soir, Elise a su reprendre confiance en jouant un début de partie qu’elle connait bien. Les imprécisions de son adversaire lui ont donné un avantage matériel confortable. Une unique petite frayeur en finale vite évitée et ses pions lui apportait un point bien mérité.

Chjara :
Chjara, bien décidée à en découdre, a joué un début agressif mais son adversaire a préféré transposer dans une variante solide. Un oubli tactique la met rapidement dans une position inconfortable. Si certains se seraient accrochés, elle a baissé un peu vite les bras.

Thomas (U14B) :
Quelle déception pour Thomas en sortant de sa partie. Son ouverture se voulait très incisive et a rapidement poussé son adversaire à la faute. Thomas prend un avantage important qu’il va garder très longtemps, sans pour autant trouver comment en finir. En manque de temps, il commet une grosse erreur et se voit contraint à l’abandon.

Kévin Terrieux

Alison
Surprise par un gambit novateur, Alison rend son pion d’avance pour "éteindre l’incendie". Néanmoins, il y avait à peine une petite flamme et elle aurait pu garder le pion...
Aussi, une fois l’équilibre retrouvé, Alison a joué de façon convaincante une position de roques opposés. Elle a gagné facilement la course à l’attaque avec un sacrifice de pion thématique débouchant sur l’ouverture des lignes.

Mathilde
Bien placé dans le tournoi avec 100%, Mathilde réalise une bonne ouverture, mais ne trouve pas une rupture thématique au centre. Dommage cela garantissait l’avantage... A la place, elle réalise un plan assez obscur pour attaquer le petit roque adverse... Puis, se ravise ! Pendant ce temps, son aile dame se déteriore. Pour autant, par des ressources dynamiques, elle réussit à équilibrer le débat pendant le zeitnot. La partie se termine sur une répétition qui satisfait les deux joueuses.

Julie
Partie très complexe qui aurait pu tourner dans le sens inverse. En effet, Julie a tout "envoyé" mais elle a trouvé du répondant. Dans une position de roques opposés, Julie est en retard dans son attaque... Son adversaire choisit alors de rater son attaque et de mal défendre. Grand sourire de Julie consciente d’avoir eu de la réussite. Il faut continuer à se battre !

Adrien
Sa meilleure partie du tournoi. Dans une sicilienne Najdorf, Adrien débite de la bonne théorie. Il obtient une égalité associé à une position facile à jouer. Il joue très précis et son adversaire sombre au temps. En crise à la pendule, l’adversaire cède facilement.

Romuald De Labaca

Rajat : Rapidement sous pression, Rajat s’accroche bec et ongles pour finalement obtenir une position avantageuse sans risque. Malheureusement, c’est le moment qu’il choisira pour se précipiter et donner une pièce. Une défaite riche en enseignements. C’est le dur apprentissage du très haut niveau.

Dimitri : Après une ouverture confortable, Dimitri sous-estime les chances adverses sur son roi et se retrouve dans une position délicate qui finalement ne fera qu’empirer au fil des coups. Une défaite douloureuse après un bon début tournoi. Il reste néanmoins encore beaucoup de parties pour rebondir.

Andreea : Dans une défense Est-Indienne attendue, la jeune française obtient une position agréable qu’elle jouera précisément jusqu’à obtenir un gros avantage. Malgré quelques frayeurs dues à une ou deux imprécisions, Andreea empoche finalement le point qui lui permet de se repositionner en embuscade dans un tournoi extrêmement homogène.

Eric Prié

Florence : Après une ouverture parfaitement exécutée, elle a laissé le pion s’installer en c4, puis après une gaffe en fin de partie, a perdu pied et a dû s’incliner.