Accueil > Championnats du Monde > Championnats du Monde 2014 > Durban à mi parcours !

Durban à mi parcours !

mercredi 24 septembre 2014, par Jacques Mathis

Poursuivons nos rêves

Il est toujours impressionnant de se retrouver à 10 000 kms de chez soi, à l’autre bout du monde, pour une compétition internationale aussi relevée. Pour beaucoup de nos jeunes, il s’agit d’une première expérience du véritable haut niveau et il y a de quoi être impressionné en voyant tous ces jeunes, de toutes nationalités, déambuler dans les couloirs du Centre International ICC ou dans les couloirs de l’hôtel : des tenues chatoyantes des délégations africaines portant de splendides survêtements brodés au nom de leur délégation, aux tenues plus classiques avec des noms de pays qui font rêver et que nous ne connaissions qu’en parcourant la mappemonde : Namibie, Botswana, Burkina Faso, Kuala Lumpur, Tapei, etc…, nous côtoyons tout ce qui fait la beauté et la magie de la grande famille des échecs : sa diversité...

Quel magnifique symbole que de voir toute la jeunesse mondiale réunie pour une passion commune, le jeu d’échecs. Quiconque a vécu un tel rassemblement en garde un souvenir impérissable. Près de 3000 personnes dont 958 joueurs répartis en 12 catégories de moins de 8 ans à moins de 18 ans : Le Championnat du Monde des Jeunes fait rêver…

La belle cité de DURBAN et la Fédération d’Afrique du Sud ont mis les petits plats dans les grands pour accueillir au mieux les délégations étrangères. Une organisation quasi parfaite dans laquelle la sécurité a été privilégiée : badges d’accès très contrôlés, vigiles à tous les carrefours, transports navettes en bus encadrés, etc…
Les efforts fournis par les bénévoles locaux sont à la hauteur de la fierté ressentie par toute l’Afrique du Sud de se voir confier l’organisation du Championnat du Monde.

Sur le plan logistique, pas grand-chose à redire : hôtel de bonne qualité, chambres propres et confortables, repas corrects bien que peu variés. Le moral des petits bleus est au beau fixe et toutes les conditions sont réunies pour gagner…

Sur le plan sportif, à mi compétition, on ne peut que se féliciter de cette première moitié de parcours. Plusieurs de nos ressortissants figurent en bonne place et nous n’avons pas enregistré de contre performance notoire. Nous savions que ce serait difficile et je le confirme…
Vous pouvez lire les compte-rendus quotidiens que nous mettons en ligne sur la page Jeunes du site FFE qui vous permettent de suivre quasiment en temps réel le parcours de nos Champions…

GENS UNA SUMUS

Mais si je ne devais retenir qu’un seul point majeur dans cette belle aventure au cœur de la Nation Zoulou, ce serait avant tout l’excellente cohésion qui règne dans le groupe France…

Cohésion parfaite et grande complicité tout d’abord entre les coachs qui ne ménagent pas leurs efforts pour les préparations qui finissent souvent tôt dans la nuit et les conseils psychologiques qu’ils donnent aux joueurs, cohésion parfaite ensuite entre les jeunes joueurs qui font preuve d’une grande solidarité et d’une complicité qui fait plaisir à voir, grande cohésion enfin avec les parents, qui font preuve de compréhension et de soutien envers les dirigeants, ce qui est très souvent la clé du succès…

Tous les ingrédients de cette subtile alchimie semblent donc réunis pour faire de ce groupe FRANCE un bel exemple de solidarité et de cohésion… Nous avons beaucoup travaillé pour insuffler cette nouvelle dynamique en Equipe de France, pour essayer de lui donner un nouveau visage, lui redonner ses lettres de noblesse et sa fierté…

Aujourd’hui à Durban, en regardant la mer par la fenêtre de ma chambre d’hôtel au 20ème étage, je me dis que nous sommes en passe de réussir notre pari : je crois que l’Equipe de France s’est trouvé une âme… A suivre...